Des ateliers de recrutement professionnels pour les jeunes TSA

Au cœur de la salle de réception de l’atelier Gourm’Hand à Charleville-Mézières, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), le Conseil Départemental (CD) et le Groupe d’Entraide Mutuelle La Différence (GEM) se sont réunis le 4 novembre dernier pour proposer aux jeunes atteints de Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) un atelier de préparation aux entretiens professionnels. 

Le GEM La Différence, la MDPH et le Conseil Départemental (CD) se sont unis vendredi 4 novembre afin de proposer des ateliers de sensibilisation à l’emploi et des simulations d’entretiens professionnels aux jeunes membres du GEM atteints de TSA. L’objectif des ateliers est d’évoquer le sujet de l’emploi, les problématiques soulevées dans la vie professionnelle d’une personne TSA, mais aussi de préparer au mieux les participants à leurs futurs entretiens de recrutement grâce à des simulations effectuées par une professionnelle du recrutement.

Parler pour démystifier l'entretien d'embauche

En effet, les personnes atteintes de TSA sont susceptibles de rencontrer des difficultés de communication, notamment dans leur future vie professionnelle. Les ateliers proposés ont permis aux participants de s’entraîner, d’être conseillé et d’améliorer la qualité de leurs entretiens.

Une table ronde autour d’un sujet : l’emploi 

L’atelier s’est divisé en deux temps : un groupe composé de nouveaux arrivants a eu l’occasion d’échanger avec Cindy Dornel, du GEM la différence et Thomas Lemaire, chargé de mission « REVERSE » à la MDPH autour de l’emploi en soulevant des questions essentielles comme : faut-il évoquer son handicap lors d’un entretien ? Quelles sont les attentes d’un employeur ? 
La table ronde a permis aux participants de partager leurs expériences professionnelles, d’obtenir des conseils et évoquer les problématiques que pose le TSA lors d’un entretien professionnel mais aussi dans la vie professionnelle en général.  
« Cette première réelle mise en situation de recrutement nous a permis de découvrir toutes les compétences et cibler les difficultés à pallier lors des prochaines simulations. L’objectif à venir est d’adapter et avancer ensemble » explique Cindy Dornel

Des simulations d’entretien professionnel 

Au même moment, à l’autre bout de la pièce, Fanny Varalli, chargée de recrutement au Conseil Départemental, a proposé aux participants de réaliser une simulation d’entretien de recrutement. Les jeunes professionnels ont alors expliqué leur parcours scolaire et expériences professionnelles sous l’œil des autres participants. À la fin de l’entretien, les observateurs ont pu faire un retour constructif sur l’entretien complété par les conseils de madame Varalli. Cette mise en situation permet d’observer, apprendre et s’améliorer. 

Les ateliers ont permis de rassurer les participants


« Ces échanges ont été très enrichissants, chaque participant est différent et apporte de ses connaissances aux membres du groupe. Il reste un travail d’amélioration à réaliser dans les prochains ateliers même si j’ai été agréablement surprise par certaines personnes ! » estime Fanny Varalli.

À lire aussi

L’équipe d’évaluation de la MDPH part à la rencontre de l’AFEIPH
Dernière permanence de l’année à la Centrale Nucléaire EDF de Chooz