L’équipe d’évaluation de la MDPH part à la rencontre de l’AFEIPH

L’équipe d’Évaluation des Besoins de Compensation (EBC) de la MPDH et l’Association pour la Formation, l’Emploi et l’Insertion des Personnes Handicapées (AFEIPH) se sont réunies le lundi 28 novembre afin d’échanger sur leurs fonctions respectives et découvrir les établissements gérés par l’association qui œuvre chaque jour au soutien et à l’accompagnement socioprofessionnel des personnes en situation de handicap. 


L’AFEIPH, qu’est-ce que c’est ? 

L’AFEIPH est une association de la loi de 1901 à but non lucratif, créée en 1986 pour la formation, l’emploi et l’insertion des personnes handicapées. Son objectif est d’assurer un soutien et un accompagnement aux personnes en situation de handicap, vers une insertion sociale et professionnelle et un épanouissement individuel. 
Au cours de son existence, l’association a créé des établissements et services visant à répondre aux besoins des personnes et à leurs évolutions en apportant les réponses les plus appropriées à leur situation et projet de vie. À ce titre, elle gère des structures médico-sociales ou d’insertion professionnelle, de travail adapté, d’hébergement et d’accompagnement des personnes. Elle emploie 180 salariés et accompagne 200 personnes en situation de handicap dans ses structures de travail protégé, mais aussi plus de 900 personnes par an en insertion professionnelle et maintien dans l’emploi. 

Une immersion au cœur des Établissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT)

La journée d’immersion a débuté au Domaine des Mannesarts, l’équipe de l’EBC a pu y rencontrer les membres de l’AFEIPH avant de partir visiter le site. Le domaine propose des activités équestres à intention thérapeutique, il vise à proposer de l’équitation adaptée (projet pédagogique visant à favoriser la socialisation et l’apprentissage des règles de vie), de l’équithérapie (travail interactif avec le cheval) et de l’hippothérapie (les mouvements du cheval provoquent des réactions posturales et musculaires du cavalier). Ouvert également aux particuliers, le site propose des activités autour de l’équitation et une pension pour les propriétaires de chevaux. Des séjours de vacances, des activités nature et de la location de salle sont également proposés. Le site héberge une cuisine centrale (et ses travailleurs) qui, chaque jour, livre des repas à destination de l’ensemble des établissements de l’AFEIPH et des hébergements accessibles aux personnes à mobilité réduite. La visite a continué avec un temps d’échanges entre les agents de la MDPH et de l’AFEIPH autour des missions, de l’organisation et des actions de l’association, et particulièrement au sujet du nombre de places disponibles dans les ESAT. 
Les équipes ont ensuite quitté les Mannesarts pour se rendre à l’ESAT de Revin. Celui-ci dispose de plusieurs ateliers : de la sous-traitance industrielle avec notamment de l’assemblage d’aérosol et de la mise en conditionnement, mais aussi un garage automobile proposant un service de réparation et de nettoyage de véhicules
La visite s’est poursuivie à Fumay, la ville disposant d’un bâtiment ayant la particularité de proposer des emplois en ESAT et milieu ordinaire avec plusieurs activités comme une lingerie traitant les demandes de l’hôpital et de certains hôtels aux alentours ; de l’usinage favorisant le travail en binôme pour une vérification et qualité garantit dans les missions de mise en conditionnement, emballage et stockage ainsi que l’entretien des espaces verts, avec trois équipes formées à la prévention qui sont régulièrement amenées à travailler sur la Centrale Nucléaire de Chooz. 

Au total, 166 personnes âgées de plus de 20 ans ayant une Reconnaissance en Qualité de Travailleurs Handicapés (RQTH) et une Orientation professionnelle en ESAT sont embauchées dans ces deux ESAT. Ils bénéficient chaque jour d’un soutien médico-social et éducatif lié à leur projet de vie. La journée s’est clôturée par la visite du foyer d’hébergement « Les Coccinelles » situé sur le site de Fumay et visant à soutenir l’autonomie des usagers grâce à la présence d’éducateurs et la mise en place de cadres adaptés à chacun.

Une immersion qui fait sens 

Les agents de l’équipe EBC témoignent :
« Ce fut une journée très enrichissante et concrète. Une autre façon d’appréhender les bénéficiaires, dans leurs différents milieux de vie. Ce fut aussi des échanges professionnels sincères avec notre partenaire », témoigne Perrine Trassart, infirmière - évaluatrice au sein de l’équipe EBC de la MDPH.

« C’est une visite que nous attendions depuis plusieurs années, qui a permis d’échanger sur nos pratiques et de mieux cerner la réalité du terrain et de chacun. Cela a été une journée riche en rencontres avec les professionnels et les travailleurs handicapés. Nos échanges vont s’en trouver facilités car nous avons pu mettre des visages sur les noms de nos différents interlocuteurs. Merci à toute l’équipe de l’AFEIPH pour leur mobilisation et leur accueil ! », confirme de son côté Audrey CAZALA, assistante sociale - évaluatrice au sein de l’équipe EBC de la MDPH.

Prochainement, une nouvelle rencontre aura lieu : l’AFEIPH se rendra dans les locaux de la MDPH afin de découvrir le fonctionnement de notre institution et tout le traitement d’une demande.

À lire aussi

Dernière permanence de l’année à la Centrale Nucléaire EDF de Chooz
Retour en photos sur l’exposition de l’ITEP de Bazeilles à la MDPH